IMG_6285

Tous les rêves, tous les rêves que l'on a partagés
Tous les rêves, tous ces rêves faut pas les oublier
Tout ce qui nous apporte un peu de redoux
Tout ce qui nous importe s'éloigne de nous

Tous les rêves, tous ces rêves, tous ces baisers volés
Tous ces rêves envolés qu'on a abandonné
Et qui nous donnaient l'envie d'aller jusqu'au bout
A présent nous supplient de rester debout

Mais les rêves, tous ces rêves que l'on ne faisait plus
Mais les rêves, tous ces rêves que l'on croyait perdus
Il suffit d'une étincelle pour que tout à coup
Ils reviennent de plus belle, au plus profond de nous...

Aimons les étoiles
Laissons-les filer
Aimons les étoiles

Tous ces rêves, nous élèvent, nous font aimer la vie
Tous ces rêves, ça soulève et ça donne l'envie
L'envie d'un monde meilleur, c'est beau mais facile
De pas commettre trop d'erreurs, c'est bien plus difficile

Car les rêves, car les rêves parfois viennent s'échouer
Et s'achèvent, et s'achèvent devant l'écran d'une télé
Dans un monde qui nous agresse, qui peut vous mettre en pièce
Solitaire dans un trois pièce, tout ce qu'il nous reste...

C'est d'aimer les étoiles
Laissons-les filer
Aimons les étoiles
Laissons-les, laissons-les, laissons-les filer

Tous les rêves, tous les rêves que l'on a poursuivi
Tous les rêves, tous ces rêves pour un bel aujourd'hui
Et qui nous donnaient l'envie d'aller jusqu'au bout
A présent nous supplient de rester debout

Mais les rêves, tous ces rêves que l'on ne faisait plus
Mais les rêves, tous ces rêves que l'on croyait perdus
Il suffit d'une étincelle pour que tout à coup
Ils reviennent de plus belle, les rêves sont en nous.
Les rêves sont en nous...

 Les rêves sont en nous, Pierre Rapsat

Non, je ne suis pas une fan de Rapsat, feu notre grand poète verviétois (ça c'est plutôt ma mère!). Mais aujourd'hui quand j'ai essayé de mettre de l'ordre dans ce que je voulais exprimer depuis plusieurs jours, ces paroles me sont venues en tête naturellement... c'était ça tout simplement !

Avec mes mots à moi ? Ce sera moins poétique !

Il y a les rêves que l'on choisit de vivre, qu'on essaye du moins, il y a ceux qu'on abandonne parfois à tort et qui nous reviennent des années après, il y a ceux que l'on met "entre parenthèse" en attendant le bon moment et il y a ceux que l'on choisit d'abandonner à raison pour pouvoir avancer vers autre chose...

Nous sommes la somme de tous ces rêves...

J'en ai parfois tellement en moi, des réalistes et des utopiques, des matériels et des sentimentaux... que je ne comprends pas comment font les gens qui tentent de vivre sans, de les renier...

On pourrait croire que le vrai bonheur c'est simplement de profiter du moment présent sans se projeter dans l'avenir... on me reproche souvent de vouloir toujours voir plus loin, de sauter de projet en projet... mais le vrai bonheur ça peut être aussi d'avoir cru en en rêve si fort et de le voir enfin se réaliser devant soi ! Bien entendu, cette chose aurait parfois aussi bien pu arriver d'elle même, par hasard si on avait laissé faire le destin... mais elle n'aurait pas eu la même saveur que quand on l'a espérée si fort et qu'on a tout fait pour l'atteindre !

N'oubliez pas vos vieux rêves : les beaux, les fous, les utopiques, les dingues... ils peuvent encore vous servir !

Ne regrettez pas de devoir parfois en abandonner certains en chemin (si ce n'est pas juste par manque de courage) : il faut parfois faire des choix pour avancer. Ceux-là feront toujours partie de vous quoi qu'il arrive...

Nos rêves sont en nous...

***